• kaamelott_Dies_Irae

    Kaamelott Dies Irae

    Le 1er épisode de Kaamelott

    Pour ceux qui ne le connaitraient pas encore...

Identification

La Liche PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Nicolas   

 

Toujours sur les traces de l'homme qui a emmené ses enfants, Wolfram continue sa route vers le nord. C'est avec ses deux compagnons elfiques qu'il arrive en vue de la forteresse de Raisvor, accrochée au flanc de la montagne. Les trois amis sont surpris de voir autant de mercenaires sillonner la cité. Désireux de passer une nuit au chaud ils s'arrêtent dans une charmante petite auberge. La salle commune est pleine de monde et surtout de mercenaires occupés à boire. Pendant le repas, un soldat bourru commence à importuner Llomelindë. Un homme, qui jusque là était resté à l'écart, se lève et vient sermonner le soudard. Reconnaissant le capitaine Stanos Herkanor celui-ci détale rapidement. Les compagnons invitent le capitaine à se joindre à eux pour partager leur repas. Les discussions vont bon train et nos trois amis peuvent ainsi en apprendre un peu plus sur cette étrange cité. Deux frères la dirigent : le premier du nom de Angor, est un homme robuste et autoritaire. Pour ce qui est de son frère, Elgor, on pourrait plutôt le qualifier d'érudit.

La soirée étant bien avancée, Stanos prend congé et les compagnons gagnent leurs chambres pour se reposer. Alors qu'il s'engage dans la ruelle derrière l'auberge Stanos s'aperçoit que trois hommes viennent dans sa direction. Le capitaine fait face et il apprend que Kane, le second de Elgor, a décidé de l'éliminer, voyant en lui un rival bien trop dangereux. Attirée par le bruit du combat, Llomelindë porte assistance au fier capitaine en décochant quelques traits mortels sur les assaillants. Une fois le problème réglé le capitaine rejoint les compagnons dans la chambre de la jeune demi-elfe pour s'entretenir quelques instants avec eux. Il apprend à Wolfram que ses enfants sont bien retenus dans la forteresse et sont entre les mains d'Elgor. C'est lui qui est allé les chercher sur les ordres de l'érudit et qui les a remis à Kane. Décidé à faire payer sa traîtrise à Kane il accepte d'aider Wolfram. Au petit matin il conduit ses nouveaux compagnons au château, usant de son autorité pour les faire entrer. Ils apprennent que Kane se trouve dans la salle d'entraînement et aussitôt ils s'y rendent. S'ensuit une discussion entre Stanos et son rival qui aurait pu mal tourner sans l'arrivée de Angor. Le jeune seigneur ne se prive pas de sermonner les deux capitaines dont la rivalité n'est plus un secret pour personne au château. Stanos les met au courant des dernières rumeurs en vogue dans la forteresse. Le nombre croissant de mercenaires est le fait d'Elgor. Il semble se livrer aussi à d'étranges expériences dans son laboratoire et depuis quelques temps il est vraiment différent. Les compagnons font alors la connaissance de Dame Elianor, la sœur d'Angor et Elgor. Ravie d'avoir des visiteurs, et surtout de rencontrer une Elfe, elle invite les compagnons à dîner au château le soir même. Elle parvient aussi à subtiliser Llomelindë à ses amis et lui procure une belle toilette pour la soirée. Pendant qu'ils attendent Stanos voit passer Elgor et le suit discrètement jusqu'à la grande bibliothèque du château. Mais une fois à l'intérieur il ne trouve plus trace de l'érudit. Le vieux capitaine décide donc d'attendre quelque peu et au bout d'une heure Elgor réapparaît et s'en retourne dans ses quartiers. Il fait part de cette expérience à Terenil et Wolfram. Rejoints par Llomelindë, qui a réussit à échapper à Elianor, les compagnons se rendent dans la vaste bibliothèque et commencent à l'inspecter avec minutie. Ils mettent à jour une salle secrète contenant de sombres ouvrages en Noir Parler. Quelques recherches dans de vieux documents leur permettent de découvrir d'étranges coïncidences. Il semblerait qu'à chaque génération il y ait deux morts parmi les enfants du seigneur de la forteresse. En outre, d'après de très anciens ouvrages, le premier seigneur de la forteresse se serait appelé Telkerir. Ce nom n'est pas inconnu de Terenil qui apprend ainsi à ses compagnons que Telkerir était le magicien du Roi Sorcier d'Angmar, il y a plusieurs siècles de cela.

Le soir vient et les amis se rendent dans la grande salle pour se faire servir le dîner. Dame Elianor les y attend déjà ainsi que quelques notables du château. Angor les rejoint peu de temps après et commence à boire plus que de raison. Il ne cache pas non plus son attirance pour la jeune demi-elfe et s'empresse de lui faire des propositions indécentes. Quant à Wolfram il semble ne pas être totalement indifférent à l'attention toute particulière que lui porte Elianor. Le repas s'achève sans qu'Elgor se soit présenté. On leur apprend qu'il mange le plus souvent dans ses appartements. Les quatre compagnons décident alors de se séparer. Wolfram choisi de se sacrifier pour ses enfants et d'aller rejoindre Dame Elianor dans ses appartements. Stanos va aller rendre une petite visite à Kane pendant que Terenil et Llomelindë vont aller jeter un œil dans les cryptes.

Wolfram est bien reçu par Elianor qui se révèle bien différente de ce qu'elle pouvait laisser montrer en publique. Froide et calculatrice elle propose au rohirrim de l'aider à faire disparaître ses deux frères pour lui permettre de prendre le contrôle de la forteresse. Pour donner plus de poids à son argumentation la jeune femme s'offre à Wolfram qui ne voit aucun mal à prendre un peu de bon temps. Il ne ressortira des quartiers de la jeune femme qu'au petit matin.

Le capitaine Stanos se rend chez Kane qui est étonné de le voir arriver chez lui. Kane consent à lui dire ce que sont devenus les enfants mais se devra de tuer Stanos juste après. Le brave capitaine accepte sans peur et il apprend donc qu'à la demande d'Elgor on a fait conduire les enfants dans un certain cachot des prisons. Au petit matin les enfants avaient disparu. S'inquiétant de leur disparition Kane s'en est allé prévenir Elgor qui lui a fait savoir que tout était normal. Son récit terminé, Kane se saisit de son épée et se jette sur Stanos. Le capitaine fait passer son rival à trépas d'un violent coup sur la tête.

Dans les cryptes Terenil et sa jeune compagne font d'intéressantes découvertes. Chacune des tombes abritant un des seigneurs de la forteresse semble avoir été forcées. Celle qui abrite Nelkiaor, le père d'Angor et Elgor, semble avoir été forcée récemment et le plus troublant c'est qu'elle est vide. Toutes les tombes sont vides, y compris celle de Telkerir.

Au petit matin les compagnons font le point et décident de visiter le cachot où les enfants furent enfermés. Ils découvrent une petite serrure dissimulée entre deux pierres. Certains que la clef se trouve chez Elgor ils décident de s'y rendre. Pour se débarrasser du garde en faction devant les quartiers de l'érudit Stanos fournit un uniforme à Wolfram et le fait remplacer le soldat d'Elgor. Le jeune seigneur quitte comme à son habitude ses appartements pendant le repas de midi et les compagnons en profitent pour s'introduire chez lui. Après une fouille minutieuse ils mettent à jour l'entrée du laboratoire d'Elgor. En consultant son journal ils apprennent que le jeune homme est possédé par l'esprit de son défunt père. Celui-ci lui a donné les indications pour exhumer son grimoire de sorcellerie et lui commande de se livrer à divers actes impies. Le grimoire en question se trouve lui aussi dans le laboratoire et il est ouvert à une page qui ne laisse rien présager de bon. Il est question d'un Rituel de Retour. Il nécessite le corps et le cœur d'une personne du même sang que le défunt ainsi que le sang de deux enfants de même sang et de sexe différent. Dans un petit coffret Llomelindë trouve aussi une petite clef et les compagnons se hâtent de rejoindre le cachot. La petite clef leur permet de mettre un jour un obscur passage. Mais alors qu'ils suivent le tunnel ils sont pris dans un éboulement et basculent dans les ténèbres…

Ne sachant pas où ils se trouvent et ne voyant rien dans cette profonde obscurité, les quatre amis se mettent en marche, cherchant leur chemin à tâtons. Quelle n'est pas leur surprise quand ils découvrent une gigantesque caverne abritant un campement orc. Les compagnons rasent les murs pour essayer de gagner un autre tunnel qu'ils aperçoivent au loin. Malheureusement pour eux un orc garde le passage mais Llomelindë l'élimine d'une flèche en pleine gorge. Quand ils pénètrent dans la nouvelle salle les compagnons sont saisis par l'odeur de mort qui plane. Au fond de la pièce sur un trône en os, le corps de Nelkiaor semble les fixer de son regard mort. A ses pieds les deux enfants de Wolfram sont retenus captifs par des chaînes. Le fier rohirrim est sur le point d'aller secourir ses enfants quand une troupe d'orc fait irruption dans la pièce. Elgor les accompagne librement alors que son frère et sa sœur semblent captifs. Les orcs se jettent sur les quatre amis qui doivent se battre pour défendre leur vie. Pendant qu'ils se battent, ils peuvent assister à la mise à mort d'Angor par son frère. Au moment où il se retourne vers sa sœur pour lui arracher le cœur celle-ci le foudroie à la surprise générale. Se saisissant de sa dague elle s'empare du cœur de son frère et entaille les poignets des enfants. A mesure que le sang se répand et qu'elle entonne des incantations en Noir Parler une forme fantomatique semble quitter le corps de Nelkiaor et rejoint celui d'Angor. Une fois de plus Telkerir le maudit revient à la vie. Invoquant les pouvoirs d'Aeglos, Terenil envoie une boule de froid sur Elianor et la laisse pour morte. Stanos et Wolfram se jettent alors sur Telkerir et c'est non sans mal qu'ils parviennent à débarrasser complètement les Terres du Milieu de sa présence pendant que les deux Elfes retiennent les orcs. Les enfants délivrés, les compagnons prennent la fuite dans les galeries, pourchassés par une meute d'orcs en colère. Invoquant les puissances élémentaires Terenil crée un barrage d'air qui leur fait gagner un peu de temps et leur permet de rejoindre la surface. Mais les orcs ne renoncent pas et il leur faudra encore lutter longuement avant de leur échapper complètement. Au bout d'une journée ils reviennent enfin à la forteresse et une fois leurs montures récupérées ils repartent vers le sud, non sans avoir prévenu les soldats de la forteresse de la menace orc grandissante.

 


Retour au sommaire