• kaamelott_Dies_Irae

    Kaamelott Dies Irae

    Le 1er épisode de Kaamelott

    Pour ceux qui ne le connaitraient pas encore...

Identification

Alliance PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Nicolas   

 

An 1250, Age des Royaumes

Citation :
Quel est ton nom fier soldat de la Chance ? Deyel ? Effectivement, c’est un bon nom !

- Deyel, grand chambellan de la déesse de la Chance, an 1250 AdR -



Alors que Sash’krar, Keldraine et Deyel quittent l’arène après leur victoire, ils ont l’agréable surprise de tomber sur Darn Aldon. Le combattant ne souhaite pas leur en dire plus sur son entrevue avec Exarnia. Le petit groupe se rend auprès d’Ynéis, l’envoyée de la Déesse de la Vie. La jeune femme s’acquitte de sa mission en les conduisant au Jardin d’Eternité.

Une sensation de calme et de bien être s’empare des compagnons alors qu’ils s’avancent à la rencontre de la déesse Aesus. Sous la forme d’une belle jeune femme, elle accueille ses visiteurs. Avant de répondre aux questions du prince, elle lui propose de reposer son corps fatigué. Des servantes emmènent donc le prince Deyel sous le regard médusé de ses amis. Une heure plus tard, baigné et vêtu d’atours divins, le jeune homme se présente à nouveau devant la déesse pour obtenir des réponses…

Voici ce que révèle Aesus : chaque humain sur Prynéra possède au fond de lui une étincelle divine, héritage des premiers hommes, créés par les dieux. L’étincelle divine du prince Deyel est entière, ce qui fait de lui un être à la destinée hors du commun. Bientôt, une guerre aura lieu contre les forces des Ténèbres. De l’issue de ce conflit dépendra l’avenir du monde des hommes. Le prince Deyel devra mener les armées du bien au combat. Tel est son destin. Mais avant, il lui faut former des alliances auprès des dieux neutres. Darn Aldon révèle alors qu’il est devenu le général des armées du feu après avoir accepté l’offre d’Exarnia. Ainsi, il est libre de choisir de mettre ses troupes au service du prince. Quand les compagnons demandent quel a été le rôle de Murghak dans cette histoire, Aesus explique que le dieu de la Mort a seulement essayé d’obtenir un avantage sur le triumvirat des Ténèbres en s’emparant du prince avant eux.

Maintenant qu’ils en savent un peu plus, les compagnons se rendent au Palais de la Bonne Fortune pour y rencontrer la déesse de la Chance. Devant elle, ils plaident la cause du bien tout en guettant le moindre signe de mouvement de la part de Fylia. Finalement, c’est son grand chambellan, un lutin, qui leur annonce que les armées de la chance se joindront à leur camp.

Leur seconde visite est pour Garf, dieu de la Terre. Malheureusement, ils ont été devancés par des émissaires des ténèbres. Alors que le sorcier Zarkan s’adresse au gigantesque visage de pierre émergeant de la roche, Deyel et ses amis s’avancent. L’inévitable se produit et les armes sont tirées de leurs fourreaux. Sash’krar met fin au conflit en terrassant le sorcier d’une flèche dans l’œil. Garf décide alors de se rallier aux armées du bien.

De retour au Jardin d’Eternité, ils apprennent que Tharn, le dieu des mers, s’est joint aux forces des Ténèbres. Les autres dieux neutres ont décidé de s’allier aux forces commandées par le prince Deyel. La bataille est proche…

A suivre…

 


Retour au sommaire