• kaamelott_Dies_Irae

    Kaamelott Dies Irae

    Le 1er épisode de Kaamelott

    Pour ceux qui ne le connaitraient pas encore...

Identification

La prophétie PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Nicolas   

 

An 1250, Age des Royaumes

Citation :
Les prophéties sont les fils du destin, tenus par les dieux. Les acteurs de ces prophéties en sont les marionnettes.

- Zéraïa, an 1234 de l’Age des Royaumes -


Toujours sur l’île de l’Eté, Deyel, Sash’krar et Darn Aldon profitent des festivités. L’événement marquant de cette journée, l’arrivée de la princesse Naelynn de Mykelios, suscite une certaine agitation parmi les convives. Le soir même, une grande fête est donnée.

La princesse Emelia conduit Deyel devant Zéraïa, une voyante de grande réputation. Au lieu d’un avenir radieux, la vieille femme révèle une sombre prophétie au prince :

Citation :
« Ô mon prince, écoutez les paroles pleines de sagesse d’une vieille femme. Votre destin est cruel et les sacrifices qui vous seront imposés sont nombreux. Dans leurs demeures, les Dieux attendent et guettent chacun de vos mouvements. La moindre erreur de votre part peut faire basculer l’équilibre et donner l’avantage à certains.

Ils seront trois à se présenter à vous.
Le premier vous prendra en pitié et vous accordera sa protection. En l’acceptant vous y gagnerez de puissants ennemis.
Le second comblera tous vos désirs et fera de vos rêves une réalité en échange de votre fidélité.
Le troisième vous laissera votre libre arbitre mais liera votre âme à une cause qui n’est pas la votre.

Sachez que le choix que vous devrez faire n’est pas si simple mon Prince et que pour sauver nos terres des ténèbres, votre vie et celles de vos proches devront être mise dans la balance. »


Puis, la voyante pousse un hurlement et s’effondre.

Plus tard dans la nuit, Deyel regagne ses quartiers, non sans avoir auparavant rendu une visite à la Comtesse Ephiria. Alors qu’il s’apprête à se glisser sous les draps, deux assassins mi-homme mi-démon surgissent de derrière les rideaux et se jettent sur lui. L’appel à l’aide du prince suffit à alerter Darn Aldon qui se précipite à son secours. Au même moment, Sash’krar est réveillé par des bruits de combat venant de la chambre de Keldraine. Le jeune magicien fait face lui aussi à un assassin. Blessé au bras, il se laisse envahir par l’étrange pouvoir qui réside en lui et ouvre un portail vers une destination inconnue. Une fois vaincus, les corps des assassins se volatilisent. Inquiet pour Keldraine, Jaladiel part à sa recherche sur les plans.

Le lendemain, dans les jardins du palais, une femme à la beauté troublante se présente devant le prince. La déesse Aesus, car c’est bien elle, offre au prince sa protection et celle de son frère en réponse aux sombres événements à venir. Quand le moment sera venu, Deyel devra faire son choix. Les compagnons quittent le palais et se dirigent vers la petite ville de l’autre côté de l’île. Ils apprennent qu’un navire a été aperçu au large deux nuits auparavant. En suivant la côte, ils trouvent un navire échoué dans une petite crique. Une dizaine de traces de pas se perdent dans les bois.

Tard dans la nuit, le petit groupe regagne les quartiers du prince. Quelle n’est pas leur surprise quand ils découvrent un homme aux vêtements élégants assis dans un fauteuil du petit salon ? Présentant son plus beau sourire, Murghak leur demande de s’asseoir un instant pour discuter. Il propose alors au prince d’accéder à tous ses désirs en échange de son allégeance éternelle. Au fur et à mesure que la discussion se poursuit une odeur nauséabonde se propage dans la pièce et, pour des moments très brefs, le visage bienveillant du dieu de la Mort se transforme en un masque pourrissant. C’est ce moment que choisissent les assassins pour frapper à nouveau. Le combat est particulièrement violent et les agresseurs n’ont pas la moindre chance d’en réchapper. En gage d’amitié, Murghak révèle la position du camp des assassins.

Les indications du dieu de la Mort se sont révélées exactes et les compagnons observent sans bruit les trois assassins restants converser dans leur petit campement. Pris par surprise, les demi démons n’ont pas la moindre chance et succombent rapidement. Leurs corps ne disparaissant pas, Darn entreprend de les fouiller et découvre une lettre :

Citation :
Cette lettre est écrite sur un parchemin de bonne qualité.
L’écriture est élégante est assurée.

« Ghalien,

Vous connaissez aussi bien que moi les enjeux de cette mission. Deyel ne doit en aucun cas revenir vivant sur Mykelios. Vos frères du Conseil des Ombres m’ont assuré que vous étiez l’homme de la situation, sans vouloir vous offenser.

Au passage, si vous pouviez vous occuper des personnes qui accompagnent le prince ce ne serait pas un grand mal. Certains me semblent dangereux et pourraient devenir une menace pour nos plans une fois le prince mort. La loyauté est un concept bien trop dangereux pour ne pas la prendre en compte.

Bref, tuez les tous, nous règlerons les détails plus tard. »


C’est à ce moment que la déesse de la Connaissance, Hodeïs, fait irruption dans le petit campement. Elle apprend au prince qu’il est libre de choisir son protecteur parmi les Dieux mais qu’en le faisant il pourrait se voir imposer des choix qui ne sont pas les siens. Elle lui révèle aussi que son père le Haut Roi est tombé gravement malade.

Deyel et ses compagnons prennent congés des convives du palais de l’Eté et s’embarquent sur un navire pour Mykelios. Après plusieurs jours de traversée, ils sont attaqués par des Nooc’tuuls. Les serviteurs de Tharn se battent farouchement et nombreux sont les marins à périr. Mais une période prolongée à la surface commence à leur être fatale et les créatures des mers sont finalement repoussées.

Le navire du prince entre discrètement dans le port d’Esteria au moment où on annonce la mort du Haut Roi. Peu de temps après, devant les portes du palais, Nemaël, le nouveau premier conseiller du Haut Roi Henran, fait une longue déclaration. La mort de Darian serait l’œuvre de son plus jeune fils, le prince Deyel, qui est déclaré traître à son royaume. L’Ordre des Sept Lames est dissout, des soupçons planant sur leur loyauté. Tous leurs membres doivent être arrêtés dans les plus brefs délais.

Consternés, Deyel, Darn Aldon et Sash’krar se demandent ce qu’ils vont bien pouvoir faire.

A suivre…